Nana jase avec… Rémi, co-pilote de ligne!!!

remi cabine pilotage

Peux-tu te présenter en quelques mots?

Rémi, Français, vivant au Québec depuis 2013 et actuellement co-pilote d’avion dans une compagnie internationale qui dessert principalement les US.

Quelle est ta formation/ton parcours?

J’ai fait une formation en restauration qui a débuté lorsque j’avais 16 ans. Je suis passé par le CAP, le BEP, le BAC PRO et enfin le BTS de cuisine.

Par la suite, j’ai travaillé dans la restauration en France puis en tant qu’enseignant en Nouvelle Calédonie en 2004.

Ensuite, je suis revenu en France et j’ai fait une licence en Hôtellerie – Restauration, puis, une année de formation à l’IUFM de Toulouse.

Depuis combien de temps vis-tu au Québec et pourquoi avoir choisi le Québec?

Pourquoi le Québec !? Simplement parce que ma conjointe et moi étions tous les deux enseignants dans deux établissements différents qui n’étaient pas dans la même académie. Elle partait le lundi matin pour revenir le vendredi donc notre fils de 2 ans passait plus de temps chez la nounou qu’avec nous, d’autant que je travaillais beaucoup le soir.

Nous avons donc fait des demandes de mutation en France sans succès et avons songé au Québec. Nous sommes donc venus visiter Québec en 2012 pour nous renseigner sur l’enseignement en hôtellerie restauration. Nous avions les qualifications suffisantes ainsi que de nombreux contacts sur place mais sachant que je suis arrivé en visa étudiant et elle en travailleur temporaire, et qu’il faut être résident permanent pour pouvoir enseigner, nous n’avions aucune chance de pouvoir travailler dans ce domaine.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de changer drastiquement de carrière?

Être pilote, c’est un rêve d’enfance. Vivant en Nouvelle Calédonie, j’ai toujours été fasciné par les avions.

J’ai pris mon 1er 747 à l’âge de 18 mois. Donc pour moi, les aéroports, les escales, les avions et l’odeur de kérosène quand tu approches d’un aéroport sont synonymes d’évasion. Aujourd’hui cette odeur spécifique est un peu ma madeleine de Proust.

aeroport

En février 2012, ayant le temps et les ressources nécessaire j’ai pris mes premiers cours de pilotage en France et j’ai été complètement piqué.

pilote prive France

Moi étant piqué par l’aviation, je me suis dit, quitte à changer de pays, pourquoi pas changer de métier et donc pourquoi pas l’aviation. Aussi, j’avais étudié le profil de l’aviation qui promettait un travail sans problème dans les années à venir.

Nous sommes retournés en France suite à ce voyage, j’ai démissionné de mon poste. Ma conjointe est restée pendant une année en France et moi je suis venu au Québec en août 2013 en visa étudiant pour commencer mes formations. J’ai donc fait une licence commerciale plus mes qualifications, multi-moteur, vol aux instruments et instruction. Par la suite j’ai été embauché en tant qu’instructeur de vol, puis dans différentes compagnies sur des vols commerciaux.

Que préfères-tu dans ton métier?

Voler!!!

Nous sommes d’accord avec beaucoup de pilotes, c’est quelque chose qui ne s’explique pas, on a envie de voler, voir les choses toutes petites au sol, avoir la tête dans les airs et dans les nuages aussi, c’est vraiment un plaisir, une sensation qui ne s’explique pas, c’est une passion.

Petit coucou ou gros avion?

Gros avion parce que les conditions de travail seront mieux mais petit coucou pour pouvoir faire du rase motte à 50 pieds des arbres.

Ton meilleur souvenir dans les airs?

En France quand j’étais pilote privé; Je volais sur des avions Robin HR200 et DR400 avec les ailes basses et une bulle au-dessus de la tête qui sert de pare-brise. Un jour, il y avait une couche de nuage qui était à peu près à mon niveau, je me suis approché par le dessous, j’ai juste mis ma bulle dans les nuages afin de les voir défilés sur le pare-brise « la tête dans les nuages » littéralement !

lever soleil

Sur le plan professionnel, lors d’une session à 50 pieds du sol au-dessus des lacs au Québec.

France VS Québec pour la reconversion professionnelle?

Le Québec est indéniablement mieux pour la reconversion.

J’ai tout essayé en France pour me reconvertir dans l’aviation mais avec une formation en cuisine, c’est impossible ou c’est hors de prix et ça nécessite une remise à niveau dans de nombreuses matières scientifiques ce qui n’est pas des plus aisé quand on sort d’un cursus professionnel.

De plus, la licence commerciale au Québec est deux fois moins chère qu’en France et n’implique aucune remise à niveau dans les matières scientifiques.

Le côté pragmatique des québécois m’a toujours épaté. Si tu as le feeling est que tu es capable, fais-le. En France si tu es capable, tu ne peux pas le faire si tu n’as pas le background scolaire suffisant.

Les québécois qui travaillent dans l’aviation considèrent plus les français comme des ingénieurs de vol que comme des pilotes.

Au Québec, les aéroports sont beaucoup plus éloignés les uns des autres qu’en France, où on retrouve des aéroports toutes les heures, et les apprentissages de techniques de vol (notamment la navigation à vue) sont beaucoup plus poussées.

cockpit nuit

Québec ou Montréal?

En 2012, lors de notre visite, nous avons passé une semaine à Montréal et une semaine à Québec. Dans nos deux semaines de visite, nous avons beaucoup plus apprécié Québec que Montréal pour sa taille plus humaine.

Nous ne souhaitions pas vivre et élever notre fils dans une mégalopole, de plus le fait que ma formation en aviation prenait lieu à Québec, n’a fait qu’assoir notre décision.

Où te vois-tu dans 5 ans?

A 45 ans je voudrais travailler pour une grande firme et ce jusqu’à mes 65 ans.

NB: Pour passer de copilote à commandant, il est nécessaire d’accumuler un certain nombre d’heures de vol. Par la suite, il faut soumettre sa demande à la compagnie aérienne. La compagnie va finalement juger qui sera commandant ou non.

Certaines compagnies aériennes n’autorisent pas les pilotes au-delà de 65 ans à être commandant de bord sur des gros porteurs.

Prends-tu autant de plaisir à cuisiner qu’avant?

Le seul plaisir que je trouve dans la cuisine maintenant, c’est de faire plaisir aux autres.

Avec mon emploi du temps actuel, le fait que je vive à Québec, mais que je sois basé à Montréal, j’ai très peu de temps libre.

Lorsque je rentre à la maison, j’ai le travail et la route dans les pattes et je n’ai donc aucune envie de cuisiner, d’autant plus que ma cuisine actuelle est vraiment très petite et mal agencée.

Je vais malgré tout me motiver sur une journée de repos, pour cuisiner des repas pour toute la semaine mais c’est tout.

En France, l’organisation était bien plus simple, puisque j’avais quinze jours de vacances tous les deux mois, que nous avions aménagé une cuisine sur mesure à la maison et que nous avions des fraises, de la rhubarbe dans le jardin ainsi que la famille et les amis nous ramenaient beaucoup de choses.

Je prenais donc beaucoup de plaisir à cuisiner et à pâtisser sur mon temps libre.

Quelle est ta spécialité culinaire?

Je n’ai pas de spécialité puisque de par mes études, j’ai été formé à tout faire. Mon plat actuel préféré est celui que ma conjointe fait: un plat roumain « Varză à la Cluj ».

plat roumain

Quelle est ta meilleur adresse food au Québec?

Nous avons une routine avec ma conjointe et mon fils. Pour tous nos anniversaires, nous nous payons un bon restaurant où l’on retrouve le savoir-faire français. Le Galopin , un petit restaurant d’hôtel, situé à Québec, fait partie de nos adresses favorites.

galopin

Et sinon à la portée de toutes les bourses, il y a La boîte à pain, une boulangerie-pâtisserie-pizzeria située dans le quartier de Limoilou à Québec, où l’on peut déguster de très bonnes pâtisseries françaises.

boite a pain


2 réflexions sur “Nana jase avec… Rémi, co-pilote de ligne!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s