Etre locataire au Québec

Dans les ¾ des cas, lorsque vous débarquez au Québec avec un visa de travail temporaire, vous chercherez à louer un logement rapidement histoire de ne pas laisser toutes vos économies dans un hôtel, Airbnb ou auberge de jeunesse.

Voici quelques infos utiles lorsque vous êtes locataire au Québec.

Dans un premier temps, comme pour toute recherche de logement, il faut que vous définissiez un emplacement ainsi qu’un budget et une superficie et le type de logement qui vous intéresse.

Les deux premiers points sont assez facile à comprendre, c’est plus pour les autres que ça peut s’avérer être un vrai casse-tête. Il faut également savoir par quel biais trouver un logement.

Comment trouver une location :

Ici, contrairement à la France, les agences immobilières ne comptent pas beaucoup de logement en location dans leur portefeuille.

Kijiji (leboncoin local) va donc devenir ton meilleur ami.

Vous pourrez aussi trouver des annonces sur les groupes facebook type PVTistes.

Le type de logement :

Bungalow, condo, jumelé, semi-détaché, multiplex, semi sous-sol et j’en passe. Ces termes ne sont pas tellement utilisés en France ou s’ils le sont c’est pour designer totalement autre chose (Bungalow).

–          Bungalow = maison individuelle

–          Cottage = Maison a 2 étages (rez de chaussée et étage du dessus)

–          Jumelé = semi-détaché = l’équivalent de nos maisons mitoyennes (attention mitoyenneté uniquement sur un mur)

–          Maison en rangée = maison mitoyenne sur 2 cotés

–          Plex = 1 logement qui ressemble à une maison, divisé en plusieurs habitations avec chacune des entrées individuelles mais avec un propriétaire unique

–          Condo = appartement situé dans une copropriété

–          Demi sous-sol : Je ne crois pas que nous ayons l’équivalent en France alors qu’ici c’est très répandu. Ces logements ont l’avantage d’avoir un loyer moins chers que les autres. Le logement se trouve à moitié enterré dans le sol (d’où le terme de demi sous-sol). Les fenêtres seront donc situées plus proche du plafond.

Taille des logements :

Bienvenue dans le pays ou on ne sait pas vraiment choisir son camp.

Je vous explique : les vitesses sont en km/h mais les surfaces habitables sont en pieds carrés… Histoire de compliquer les choses le système pour connaitre le nombre de pièces dans un appartement est aussi diffèrent de celui de la France et je vous avoue que je m’y perds encore.

Vous verrez donc des annonces pour des 3 ½, 4 ½ … Le demi représente la salle de bain (avec toilettes) et en théorie, le chiffre représente le nombre de pièces. Donc pour un 3 ½ vous aurez 1 cuisine + 1 salon + 1 chambre et pour un 4 ½ vous aurez 1 chambre supplémentaire. Je précise en théorie car certaines personnes considèrent la cuisine et le salon comme étant une seule pièce, d’autres vont suggérer qu’un salon double (typiquement québécois aussi tiens) est l’équivalent de 2 pièces…

Bref ça vous donne tout de même un aperçu de ce que vous devrez chercher.

Les baux :

Ici, sauf exception, les baux durent 1 an. Ils débutent au 1er juillet et se terminent au 30 juin de l’année suivante.

Si vous souhaitez donc quitter votre logement avant cette date, il faudra donc en aviser votre propriétaire mais aussi lui trouver des locataires (qui lui conviennent) pour vous remplacer. Cette tache peut être plus au moins ardue suivant le propriétaire sur lequel vous tombez, ce qui peut en décourager plus d’un a quitter son logement avant la fin du bail.

Attention, si vous ne souhaitez pas renouveler votre bail, vous devez en aviser votre propriétaire au plus tard le 31 mars, cachet de la poste faisant foi qu’il est bien au courant. Sinon le propriétaire considère par défaut que vous restez dans le logement pour une année supplémentaire.

Le montant du loyer :

Le montant du loyer est fixe sur la durée du bail. Il peut être révisé tous les ans au bon vouloir du propriétaire. Dans ce cas, ce dernier doit vous aviser par courrier de l’augmentation de loyer proposée avant le 31 mars. Vous aurez le droit de contester cette augmentation si elle ne vous parait pas justifiée. Si vous n ‘arrivez pas à vous mettre d’accord avec le propriétaire quant au nouveau montant du loyer, un dossier va être envoyé à la régie du logement pour délibérer.

La régie du logement :

La Régie du logement du Québec est un organisme du gouvernement du Québec qui régit les relations entre les propriétaires de logements et leurs locataires. Elle fixe les conditions et augmentations du loyer acceptables et elle traite les litiges entre propriétaires et locataires.

Les frais liés au logement :

Suivant le bail que vous signerez, vous aurez plus au moins de frais relatifs au logement à payer.

–          Eau : Au Québec, l’eau courante est gratuite, on ne paye donc pas pour sa consommation.

–          Loyer : Vous devrez bien entendu payer votre loyer a votre propriétaire.

–          Hydro : Dans la plupart des cas (sauf si la mention contraire est indiquée dans votre bail), vous devrez également payer ce que l’on appelle l’hydro à savoir l’électricité. Il vous faudra donc ouvrir un compte chez Hydro a votre nom et choisir votre mode de paiement (prélèvement automatique, paiement à la facture…). Il faut savoir que la compagnie se base sur les consommations précédentes pour établir vos premiers paiements. Le montant s’ajustera ensuite en cours d’année pour coller à votre propre consommation.

–          Assurance habitation : bien que non obligatoire, c’est quelque chose de fortement recommandé qui vous protège en cas de dégâts accidentel dans le logement (incendie, fuite eau,…)

–          Autres frais : concernant les autres frais, il faudra évaluer au cas par cas avec votre propriétaire, mais aussi selon votre bon sens ce qui doit être pris en charge par le propriétaire ou par le locataire.

L’enquête de crédit :

Encore quelque chose qui n’existe pas en France, puisque la façon de consommer est totalement différente.

En Amérique du nord, le crédit est roi. Donc, aussi étrange que cela puisse paraitre, afin de montrer que vous êtes une personne de confiance d’un point de vue financier (un bon payeur en quelque sorte), il faut que vous ayez des crédits. Pas besoin d’avoir un projet d’achat immobilier pour cela, il existe les cartes de crédit qui peuvent être utilisées pour acheter littéralement tout et n’importe quoi.

A chaque fois que vous utiliserez votre carte de crédit, vous emprunterez de l’argent à la banque. Un montant maximum d’emprunt est autorisé sur un temps défini. Pour être considéré comme un bon payeur, vous devrez donc rembourser en partie ou en totalité la somme que vous avez emprunter à la banque dans un temps imparti (comme un crédit classique en somme).

Pour pouvoir vous louer leur logement, la plupart des propriétaires vont demander que vous leur fournissiez une enquête de crédit. Cette dernière n’est disponible qu’au bout de 3 mois d’utilisation de la carte de crédit, d’où l’importance de l’utiliser au plus vite à votre arrivée. Il vous faut la demander à votre conseiller bancaire.

L’isolation sonore et thermique :

Ce n’est pas le cas uniquement pour les logements en location mais la plupart des bâtisses (hormis les grandes tours) sont faites en bois du plancher, aux murs en passant par la charpente. Ceci implique que, l’isolation sonore soit médiocre pour ne pas dire inexistante, en gros vous vivrez avec vos voisins (je suis capable de suivre le film de mes voisins et de les entendre ronfler la nuit pour vous dire, sans parler des doux sons émis par les pas délicats des enfants qui habitent au-dessus de vous…).

Concernant l’isolation thermique, plus le bâtiment dans lequel vous vivrez sera vieux, moins l’isolation sera bonne. Il y a souvent des fuites d’air provenant des ouvertures du logement (portes, fenêtres…). C’est un point très négatif surtout au vu des hivers au Québec. La facture d’électricité peut monter très vite. Il existe des solutions provisoire pour limiter les fuites d’air telles que des films transparents que vous viendrez coller aux fenêtres pour l’hiver ou encore les rideaux occultant pour les portes.

Penser à consulter la consommation des locataires actuels si un logement vous fait de l’œil mais que vous avez un doute sur son isolation thermique afin d’éviter les mauvaises surprises. Pour cela, il vous suffit de vous rendre sur le site d’hydro et de rentrer l’adresse du logement.

Logistique pour le déménagement :

Comme explique plus haut, la majorité des baux prennent fin le 31 juin. Cela implique donc que tout le monde déménage le 1er juillet. Niveau logistique, je vous parle pas du casse-tête. Jusqu’ici nous nous sommes toujours arranges pour éviter cela mais nous avons été témoins de scènes cocasses.

–          Location du camion : Si vous avez des meubles encombrants a déménager, il va falloir vous y prendre tôt pour louer un camion car la demande est bien plus importante que l’offre et les compagnies de location en profitent pour augmenter leurs tarifs a cette période.

–          Organisation : Chose idiote aussi : organisez-vous !!! En effet ce jour-là vous ne serez pas seul à quitter un logement pour emménager dans un autre. Faites vos cartons par anticipation pour ne plus avoir qu’à les mettre dans le camion le jour J. Essayez de vous accorder avec le futur locataire du logement que vous quittez et de l’ancien de celui dans lequel vous allez vivre. Cela va grandement faciliter la vie de tout le monde plutôt que de se retrouver face au nouveau locataire qui vous met la pression avec son camion plein à craquer alors vous n’avez pas commencé à vider le logement.

Etat des lieux :

Etat de quoi ??? Eh oui, ici l’état des lieux est plutôt inexistant puisque majoritairement, ce sont les anciens locataires qui donnent les clefs aux nouveaux. Donc attention aux surprises et ne vous attendez pas à retrouver un logement propre non plus le jour de votre emménagement (le respect se perd…)

La crise du logement :

Apparemment depuis 2 ans, la crise du logement fait rage à Montréal.  Cela pose un vrai problème et entraîne l’apparition d’un phénomène méconnu jusqu’ici pour louer un bien : la surenchère. En effet, il est de plus en plus fréquent que vous soyez contraint à surenchérir sur un logement pour être sûr de l’avoir. La concurrence est réellement présente si vous cherchez un logement pour le 1er juillet comme la plupart des gens. Il va donc falloir vous armer de patience dans vos recherches et être très réactif pour aller visiter et présenter votre dossier si un bien vous intéresse.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s