CV à la québécoise

cv

Allô!!!

Tout fraîchement débarqué de l’avion, tu recherche ta première job (oui ici le mot job est féminin) au Québec? Eh bien tu tombes bien, sur cette page, je tacherai, d’après ma petite expérience, de donner un max de conseils pour rédiger son CV à la québécoise (YEAH)!

CV français VS CV québécois: Les avantages (oui il y en a!):

  • Au Québec, le CV n’est pas limité à 1 page. Adieu donc le casse tête pour faire tenir 10 expériences sur 1/2 page (true story). Attention à ne pas raconter un roman non plus, le but du CV reste le même partout dans le monde: RÉSUMER les expériences, donc un max de 2 pages pas trop tassées me semble bien.
  • L’employeur québécois en général, se base plus sur tes compétences que sur tes diplômes. Il est d’ailleurs courant de retrouver un paragraphe dédié aux compétences acquises dans les CV au Québec. C’est une bonne chose pour toi car, soyons honnêtes, il n’a absolument aucune idée de la valeur des formations françaises. Ainsi, certains petits boulots qui pouvaient paraître superflus en France, seront un plus au Québec. En effet les québécois travaillent dès l’adolescence pour financer leurs études. Ainsi toute compétence acquise même lors d’un job d’été peut être bonne à prendre si elle peut avoir un lien avec le job convoité (management par exemple).
  • Les informations personnelles restent personnelles. Bien entendu, il faut inscrire son nom mais il n’est pas indispensable voire même plutôt superflu de préciser son sexe, sa situation familiale, ses origines, son âge ou encore de mettre une photo.

CV français VS CV québécois: Les obstacles (ben oui fallait pas rêver non plus):

  • Les diplômes ne portent pas le même nom. Autant t’y faire tout de suite, il te faudra te familiariser au plus vite avec les « équivalents » québécois de tes diplômes si tu veux trouver du travail ici. Voici un tableau comparatif des formations entre le Québec et la France (plus de détails sur ce site):image
  • Les recommandations seront souvent les bienvenues, voire un requis (pour un travail qualifié du moins). L’impression laissé lors des précédentes expériences compte beaucoup ici, aussi, je vous conseille de venir avec une liste de personnes (et leurs coordonnées) que votre employeur potentiel pourra contacter afin de faciliter votre embauche (pas garantir attention).
  • A la question: faut-il indiquer dans son CV que l’on a un visa temporaire? Mon expérience aurait tendance à dire oui si le travail que vous recherchez n’est pas la condition sine qua none pour que vous puissiez rester. Pour être claire, si vous cherchez une boite qui vous sponsorise pour que vous puissiez rester sur le territoire, éviter de le mentionner dans votre CV pour éviter d’effrayer le potentiel futur employeur. Quoi qu’il en soit, si l’employeur est réellement intéressé par votre profil, vous viendrez à en discuter lors de votre entrevue.
  • Afin d’être facilement joignable, il est à mon sens indispensable d’avoir un numéro de téléphone québécois. Alors oui, les forfaits québécois sont bien loin de concurrencer ceux de la France, on peut même considérer qu’ils sont chers pour ce qui est offert, mais rester avec un numéro français pour rechercher un emploi au Québec, c’est se mettre des bâtons dans les roues.
  • L’anglais est un plus non négligeable dans la province francophone. Eh oui, même si la langue officielle du Québec est le français, parler anglais est un vrai plus au vu la proximité avec les provinces anglophones et les USA. On ne vous demandera pas d’être bilingue mais de pouvoir comprendre et vous faire comprendre dans la plupart des cas. Plus vous serez en relation avec de la clientèle, plus votre anglais devra être fluide, notamment sur Montréal ou une partie de la population ne parle pas français. Si c’est un point critique, la bonne nouvelle, c’est qu’il y a plein de moyens de s’améliorer: regarder des films et séries en VO sous titré anglais, traduire les paroles de vos chansons anglaises préférées en français, prendre des cours privés. La chose la plus importante c’est d’oser, ne pas bloquer sur sa grammaire qui n’est pas parfaite, en gros ne pas avoir peur de se lancer, car l’effort sera apprécié!

Voici grosso modo le contenu d’un CV québécois:

  • Nom et coordonnées (mail (courriel pour les québécois) + téléphone)
  • Compétences
  • Expériences (du plus récent au plus ancien): ne mentionner que les expériences apportant une valeur ajoutée a l’emploi recherché
  • Etudes/Diplômes (mettre impérativement les équivalences québécoises)
  • Loisirs

En espérant que mes petits conseils aient pu en aider quelques-uns. Je vous souhaite bon courage dans vos démarches de recherche d’emploi!


Une réflexion sur “CV à la québécoise

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s