Procrastination

IMG_3056
Jardin du musée de Dali à St Petersburg (Floride)

Le 1er article humeur du blog.

Honnêtement, je ne pensais pas en écrire un jour, je voulais rester sur du contenu positif plutôt que de passer pour la râleuse de service, mais comme expliqué dans mon descriptif, ce blog c’est un peu mon journal intime, une manière d’exorciser mes pensées et si ça peut me permettre de faire redescendre la pression, alors pourquoi pas.

Procrastination : Tendance à ajourner, à remettre systématiquement au lendemain.

Voici donc le sujet du jour.

Nous revenons de 10 jours de vacances formidables, passés sous le soleil de la Floride. Autant vous dire que même si le réveil de ce matin signifiait retour au boulot pour moi, je restais sur mon petit nuage. Mais ça c’était jusqu’à ce que je reçoive cette photo, envoyée par Monsieur, qui est allé à notre chalet pour la fin de la semaine.

IMG_3366

Notre gazebo a cédé sous le poids de la neige, tout ça par pure procrastination.

En effet, nous devions enlever la toile qui servait de toit depuis fin septembre, puisqu’elle n’avait plus aucune utilité, mais on s’est dit qu’on le ferait la prochaine fois qu’on viendrait. Puis après nous sommes revenus et avons profité de l’extérieur, des balades, du beau temps, des couleurs, des amis, mais nous avons laissé la toile en place. Ça ira, nous l’enlèverons juste avant notre départ en vacances, avant les premières neiges. Sauf que, encore une fois, nous avons préféré passer du bon temps plutôt que de prendre nos responsabilités d’adulte et ce qui devait arriver arriva : il neigea, beaucoup pendant nos vacances, suffisamment en tout cas pour faire plier la structure sous le poids de la neige accumulée sur la toile (déchirée elle aussi forcément).

Ça nous pendait au nez, nous y avons songé pendant nos vacances, enfin surtout monsieur, de mon côté je me mettais des œillères pour profiter du moment présent, du soleil, de la mer, des vacances quoi ! Je ne voulais pas du tout penser au froid et à la neige à ce moment précis.

Et voilà, la photo est arrivée et la moutarde m’est montée au nez. Je n’étais pas en colère contre la météo, non j’étais en colère contre nous, contre notre manque de maturité, notre flemme, notre incapacité à pouvoir se tenir à ce qu’on dit POUR UNE FOIS et les conséquences que cela engendrait notamment financières.

Relativisons, ce n’est que du matériel et il n’y a pas mort d’homme mais c’est agaçant de se dire qu’on aurait facilement pu éviter ce dégât et les dépenses engendrées si… Tout est dans ce petit mot : « si ».

Bref petite leçon de vie, car on en apprend tous les jours, pour devenir des adultes responsables.

Et la bonne nouvelle c’est que la thérapie par l’écriture aura fonctionné, car maintenant que l’article touche à sa fin, mon agacement s’est dissipé.

Comme quoi ça ne vaudra pas la peine de s’énerver autant la prochaine fois… 😉


2 réflexions sur “Procrastination

  1. Je valide entièrement la thérapie par écriture ! 🙂

    Je suis aussi comme ça, à toujours procrastiner et remettre à plus tard, jusqu’au moment où c’est trop tard. Je me fatigue moi-même. 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s