Pourquoi le Québec?

img_1834
Mont Sourire

C’est l’une des questions qui revient le plus souvent lorsque nous partons en voyage, que nous rencontrons des gens et que nous leur disons où nous vivons.

Lorsque j’étais en DUT à Toulouse, j’ai eu l’opportunité de faire un stage a l’étranger. Nous avions le choix entre plusieurs villes en Europe, le Mexique et le Québec. Autant vous dire tout de suite qu’avec mon niveau d’espagnol et ma hantise de la langue (à l’époque), le Mexique n’était même pas une option pour moi. Ma fainéantise aiguë aura finalement décidé pour moi puisque, n’ayant pas pu présenter le nom de ma formation en anglais (ça vous donne le niveau de flemme…), je me retrouvais un peu contrainte et forcée d’opter pour le seul endroit ou la langue parlée est le français soit le Québec.

Je ne me voyais pas forcément m’expatrier aussi loin du nid familial, mais ce fut une révélation.

Voilà donc que le 15 février 2009, j’atterrissais à l’aéroport de Montréal avec plusieurs camarades de promo. Nous débarquions en plein cœur de l’hiver québécois. Après quelques démarches administratives, j’ai finalement pris la route pour le CEGEP de Lévis Lauzon où je logerai pendant ces 10 semaines de stage. Mon « rêve américain » prenait petit à petit vie. J’avais la chance d’être en collocation avec 3 québécoises en or.

Inutile de vous dire que même si nous étions supposées toutes parler le français, je ne comprenais pas un mot de ce qu’elles me disaient au début et ça a créé des moments bien cocasses. Ce fut ma première expérience de colocation et j’en garde un souvenir mémorable. Elles avaient le cœur sur la main, me conviaient a une grande partie de leurs sorties. C’est ainsi que mon coup de cœur pour les québécois a commencé à se concrétiser.

Je vécu donc ma première expérience « autonome ». Après réflexion, j’ai fait preuve plusieurs fois d’inconscience en me baladant toute seule le soir, en courant pour attraper le dernier bus qui allait me ramener de Québec à ma résidence universitaire à Lévis mais je me sentais tellement en sécurité avec tous ces gens bienveillants autour de moi. J’ai juste piqué un sprint dans une ruelle isolée du vieux Québec lorsqu’un homme m’a abordé en m’expliquant qu’il accueillait gratuitement des étudiantes dans sa maison (ce qui est louable), qu’il adorait se balader nu chez lui et qu’il ne fallait pas se sentir gênée si on voulait faire de même en sa présence: courage fuyons!!!

En toute honnêteté, je n’ai pas vu grand-chose du Québec à cette époque car je ne suis que très peu sortie de la ville, mais je suis revenue plus mature, conquise par la région et avec 10 kilos en plus (merci la poutine et les beignes à outrance…).

Je m’étais promise d’y retourner un jour, et 10 ans après, ce fût chose faite…


Une réflexion sur “Pourquoi le Québec?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s